Je piétonne, tu piétonnes, nous piétonnons...

Je piétonne, tu piétonnes, nous piétonnons...
du 30/11/-0001 à 00:00 au 30/11/-0001 à 00:00

Attention, usagers vulnérables 

Nous savons tous et toutes que les piétons sont les usagers les plus vulnérables, puisque nus de toute protection. Sont considérés comme piétons, les personnes en marche, les poussettes, les personnes à mobilité réduite, les trottinettes et skates, les rollers et les personnes poussant les vélos. Les zones urbaines sont les zones où les piétons sont les plus exposés et donc les plus victimes d’accidents graves.

En plus des panneaux annonçant leur priorité, que nous connaissons tous, passage piéton, aire piétonne, zone de rencontre, nous nous devons de faire un rappel à la règle. Les piétons sont prioritaires si engagés sur un passage piéton et nous devons également leur cédez le passage s’ils montrent clairement leur intention de traverser, quel que soit l’endroit de la chaussée sur lequel ils se trouvent, passage piéton ou pas. Bon à savoir pour les porte-monnaie : un refus de priorité fait à un piéton vous coûtera entre 90€ et 375€, ceci accompagné d’un retrait de 4 points. Les piétons ont quant à eux des règles à respecter. Ils sont tenus d’emprunter les passages piétons quand ils sont dessinés sur la chaussée à moins de 50 mètres d’eux, sous peine d’une amende de 4€.

Il est important de savoir que chaque piéton a une zone d’incertitude qui l’entoure. C’est un espace autour d’eux dans lequel ils peuvent évoluer pour toute raison, chute, changement de direction, arrêt, etc…, le temps qu’un véhicule arrive. 

Chaque piéton a sa particularité. Timéo, 5 ans, n’a pas conscience de tous les risques, ne sait pas apprécier la vitesse des voitures, et sa vie tourne autour de son doudou qu’il peut laisser s’échapper à tout moment en traversant la route. Il lâchera sans hésiter la main de sa maman pour courir le récupérer.  Guillaume, 20 ans, est absorbé par son téléphone, répond à ses sms en marchant et en écoutant sa musique préférée volume à fond dans ses écouteurs. Nathalie, 40 ans, est pressée par son planning chargé de rendez-vous et son esprit pense déjà à ceux de demain. Gisèle, 70 ans, à les articulations qui commencent à se raidir, elle ne court plus à son grand regret comme dans sa jeunesse, et ses oreilles lui jouent des tours en ne lui transmettant pas tous les bruits extérieurs.

En termes de classe d’âge la plus touchée, ce n’est pas celle des enfants contrairement à ce que l’on pourrait penser. La classe d’âge la plus touchée par les accidents mortels est celle des plus de 65 ans. En effet, leurs déplacements sont plus longs, ils manquent parfois de réactivité et ils entendent aussi moins bien. Un choc à 30km/h laissera 90% de chance de survie à un piéton ; à 50km/h ses chances de survie sont en chute libre et ne dépassent pas 20% ; à 70 km/h le piéton ne sera plus.

Une des solutions, que chacun peut mettre aisément en place, ne serait-elle pas de rouler à une vitesse plus basse et donc plus raisonnable en présence de piéton, afin qu’ils puissent profiter de leur balade et de leurs jours à venir ?

Les grandes villes se mobilisent pour la sécurité des piétons sous l’œil bienveillant du Comité Interministériel de la Sécurité Routière. Ce dernier à proposer d’expérimenter un décompte sur les feux piétons dans les villes de Vannes et de Strasbourg. Sécuritaire mais surtout psychologique, ces décomptes ont été mis en place dans le but de faire patienter les pressés en leur affichant le temps à attendre avant que leur feu passe au vert et qu’ils puissent ainsi traverser. En effet, le fait de savoir le temps qu’il reste à attendre, rend l’attente plus concrète et donc plus abordable. Encore à l’état de test, il faudra attendre les résultats de ces expériences en termes de coûts, de compréhension et de respect du système avant de voir ces décompteurs se généraliser.

Conseils aux piétons :

  • Empruntez les trottoirs.
  • Habillez-vous en couleur !
  • Observez dans l’ordre, à gauche, à droite et encore à gauche avant de traverser la rue, sur un passage piéton bien entendu.
  • Tendez l’oreille.
  • Ne courez pas pour attraper votre bus ou tram et n’en sortez pas n’importe comment. Le plus sécuritaire étant de passer derrière eux afin de vous faire voir sans surprise.
  • Respectez les feux spéciaux vous concernant quand il y en a.
  • Mettez un gilet jaune quand vous êtes en situation dangereuse ou hors agglomération.
  • Enlevez vos écouteurs et levez le nez de votre smartphone, votre vie est bien plus importante que le dernier tube en tête des charts ou que votre sms.

Conseils aux autres usagers :

  • En agglomération soyez plus que très attentif, les personnes âgées se déplacent moins vite, les enfants sont plus qu’imprévisibles même tenus par la main et ne savent pas apprécier les vitesses des voitures.
  • Ne vous stationnez pas devant un passage piéton.
  • Anticipez la traversée des enfants et des personnes âgées.

https://www.francebleu.fr/infos/transports/video-l-operation-choc-de-la-securite-routiere-pour-alerter-les-pietons-1491475311

https://www.automobile-club.org/actualites/l-auto-et-la-loi/feux-passages-pietons-le-decompteur-de-temps-d-attente-s-etend-a-strasbourg

https://www.automobile-club.org/actualites/l-auto-et-la-loi/feux-passages-pietons-le-decompteur-de-temps-d-attente-a-vannes-aussi

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis