2018, avec ou sans demi-mesures ?

2018, avec ou sans demi-mesures ?

Celle qui fait le plus de bruit est certainement l’abaissement de la vitesse de 90 à 80km/h sur les routes à double-sens sans terre-plein central, et pourtant ce n’est pas la seule mesure planifiée par le premier ministre et son gouvernement. Petit état des lieux…

80km/h au lieu de 90
Cette mesure entrera en vigueur le 1er juillet 2018 et s’appliquera sur les routes à double sens sans séparateur central, sauf sur les nationales. Il s’agit de limiter la vitesse sur les petites routes de campagne qui représentent 55% des lieux où les accidents sont mortels. Rappelons que la vitesse est le principal facteur d’accident en 2017 (31%).
Et là, tous les avis vont bon train. Pour ou contre, on entend beaucoup d’arguments tout aussi intéressants les uns que les autres, mais ce sont surtout des arguments contre ! « Ca ne changera pas le comportement des irresponsables qui dépassent déjà la limitation », « on sera encore plus susceptible d’être sanctionné pour un petit écart dû à un moment d’inattention », « c’est dangereux, les camions et les voitures roulerons à la même vitesse », etc.
Certes, on peut se poser beaucoup de questions sur les véritables raisons de cette mesure et ses bienfaits, mais ce qu’il faut rappeler est que ce changement d’allure ne rallongera pas tant que ça notre temps de trajet ! De plus, la vitesse est quand même un très gros facteur de risque. Plus elle augmente, plus les chocs sont violents, et la distance pour les éviter réduite. Jetez un œil à ces chiffres :

Alors que la distance d’arrêt augmente significativement avec la vitesse, le temps de trajet augmente très peu si on roule moins vite. De plus, nous consommons moins ! Finalement, cette mesure ne semble pas si désavantageuse que cela…

Protection des piétons
Une mesure qui vise à protéger les usagers les plus vulnérables du paysage urbain. Elle prévoit d’optimiser les infrastructures, par exemple en améliorant la visibilité et en annonçant plus clairement les passages piétons, et de permettre la vidéo-verbalisation des infractions pour non respect de la priorité aux piétons. Au-delà de la sanction des incivilités, l’intérêt d’une telle réflexion est de minimiser les risques pour les bipèdes. Par exemple, dans le Nord, des passages piéton en 3D ont été testé et cela fait vraiment ralentir les automobilistes ! Un concept venu d’Islande, voyez plutôt : https://www.youtube.com/watch?v=OfF3ZGGUOGo
Rappelons que parfois, les piétons font preuve d’inattention et prennent des risques (usage du téléphone, traversée volontaire au feu rouge piétons). La Chine à mis en place des couloirs spécifiques aux accros du téléphone, incroyable... ! Plus intéressant, cette petite vidéo de la sécurité routière Suisse, frappante : https://www.youtube.com/watch?v=RL4TGGURZbQ

Conduite sous l’emprise d’alcool
Le mot d’ordre pour 2018 semble plus que jamais de responsabiliser les usagers. Dans ce but, la vente d’éthylotests devrait être généralisée dans tous les débits de boissons alcoolisées. Mais, comme on ne peut pas toujours compter sur le bon sens de chacun, il est également prévu de renforcer le dispositif pénal visant à rendre obligatoire la pose d’un éthylotest anti-démarrage en cas de récidive à la conduite sous l’emprise de l’alcool. Une bonne chose, non ?

Téléphone
Fléau de notre époque, le téléphone au volant arrive dans le peloton de tête des principaux facteurs d’accident. Plus encore, les usagers vulnérables à vélo ou à pied peuvent devenir des dangers pour eux-mêmes et pour les autres lorsqu’ils sont hypnotisés par leur smartphone.
Si le téléphone tenu en main est interdit au volant de tout véhicule, sachez que l’on parle bien de circulation ! Si vous vous trouvez à l’arrêt sur la chaussée, vous serez quand même considéré comme étant en circulation. Pensez donc à vous arrêter en dehors de la chaussée !

À compter de 2019, un automobiliste qui utilisera son téléphone portable au volant s'exposera à la confiscation de son permis, pouvant aller jusqu'à six mois, sous certaines conditions. Le contrevenant devra avoir commis en même temps une infraction menaçant la sécurité d'autrui. Le téléphone au volant est impliqué dans un accident mortel sur dix.

Les contrôles de vitesse
Pour une information fiable et transparente des usagers de la route, la carte des radars automatiques sera publiée dès le début de cette année sur le site Internet de la Sécurité routière. Elle sera accompagnée de données sur l'accidentalité et sur les recettes générées.
Le gouvernement prévoit, à l'horizon 2021, de donner la possibilité à un conducteur contrôlé en excès de vitesse de plus de 40 km/h et faisant l'objet d'une suspension de permis, de continuer à conduire. La condition : que son véhicule soit équipé d'un contrôleur électronique de vitesse !

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis