Ajout au panier réussi

Récupération de points

La vérité sur les stages

Les stages durent deux jours, et vous permettent de récupérer jusqu’à 4 points. Ils peuvent être contrôlés par la Préfecture afin de garantir un standard de qualité. Il est possible de faire un stage par an (année glissante).

Les stages doivent obligatoirement se dérouler sur deux journées consécutives et sont animés par deux experts, l’un en psychologie, l’autre en sécurité routière. Leur rôle est d’animer le stage, de gérer les temps de paroles des participants, et de proposer les ateliers. Ils ne tiennent pas de discours moralisateurs et ne sont pas là pour juger les conducteurs, ni pour « dispenser un cours de code ». Le but des stages est de se poser en dehors du système routier afin de réfléchir en groupe, aux spécificités de l’activité de conduite et à l’utilisation que nous en faisons tous.

L’Etat français ne touche aucune commission, mis à part la TVA sur le prix des stages.

Le tarif permet au centre de rémunérer les animateurs, payer la salle, les charges, le personnel administratif, le matériel, le directeur du centre, etc..

  1. Le solde exact de points sur votre permis

Pour cela, le mieux est de vous rendre dans une préfecture, avec votre permis de conduire et demander un relevé intégral d’informations.

  • Si le relevé présente un solde égal à 0, il sera impossible de suivre un stage. Mais vous pouvez nous contacter et nous vous renseignerons sur la suite à donner.
  • Si le relevé présente un solde compris entre 1 et 11 points, il sera possible d’effectuer un stage. Chaque stage vous permet de récupérer 4 points (dans la limite de 12 points). Si votre est solde est à 11 il n’est donc peut-être pas intéressant pour vous d’effectuer un stage car vous ne pouvez récupérer que 1 point.
  • Si le relevé indique un solde de 12 points : Vous ne pouvez pas récupérer de points. Il est possible que vous ayez commis une infraction mais que les points n’aient pas encore été retirés, dans ce cas il vaut mieux nous contacter avant de vous inscrire, ou attendre que les points soient retirés avant de faire le stage.
  1. Si le stage est obligatoire, notez bien les mentions relatives au tribunal afin de les communiquer à nos services au moment de l’inscription. Il faudra vérifier si vous êtes en cas N°3 ou 4 au moment de vous inscrire.
  1. Si vous avez déjà effectué un stage, vérifiez la date du dernier stage afin de respecter le délai d’un an et un jour, entre le dernier stage et celui-ci. Sinon votre stage ne sera pas validé, et vous ne pourrez pas récupérer de points.
  1. Si vous êtes en permis probatoire et si vous avez commis une infraction supérieure ou égale à 3 points, attendez de recevoir la lettre recommandée 48N pour vous inscrire.

Pour connaître le solde exact de points sur votre permis :

le mieux est de vous rendre dans une préfecture, avec votre permis de conduire et demander un relevé intégral d’informations.

  • Si le relevé présente un solde égal à 0, il sera impossible de suivre un stage. Mais vous pouvez nous contacter et nous vous renseignerons sur la suite à donner.
  • Si le relevé présente un solde compris entre 1 et 11 points, il sera possible d’effectuer un stage. Chaque stage vous permet de récupérer 4 points (dans la limite de 12 points). Si votre est solde est à 11 il n’est donc peut-être pas intéressant pour vous d’effectuer un stage car vous ne pouvez récupérer que 1 point.
  • Si le relevé indique un solde de 12 points : Vous ne pouvez pas récupérer de points. Il est possible que vous ayez commis une infraction mais que les points n’aient pas encore été retirés, dans ce cas il vaut mieux nous contacter avant de vous inscrire, ou attendre que les points soient retirés avant de faire le stage.

Vous pouvez aussi consulter le site télépoints : www.telepoints.info mais celui-ci ne vous indique pas le détail des infractions comme sur le relevé intégral de la préfecture.

Quand est-ce que je perds vraiment les points ?

Pas tout de suite, les délais officiels sont les suivants :

  • Au moment du paiement de l’amende
  • A l’émission du titre exécutoire de l’amende majorée (environ 45 jours)
  • Au jugement s’il y a passage devant un tribunal.

En réalité si je contrôle mon solde de points en ligne ou en préfecture, le retrait de points n’apparaitra peut-être pas encore car il faut plusieurs semaines pour que cette information soit saisie et mise à jour. Méfiez-vous donc de ce délai qui peut vous induire en erreur.

Qu’est ce que c’est ?

Souvent appelé à tord : « stage de récupération de points » son vrai nom est en réalité « stage de sensibilisation à la sécurité routière »

Le stage dure deux jours et permet en général de récupérer 4 points sur votre permis de conduire.

C’est une autre façon de voir la route et son statut de conducteur. Le but du stage est de réfléchir en groupe et individuellement sur les difficultés rencontrées par chacun au partager la route. La route est en faite un espace social où chaque automobiliste arrive avec ses propres contraintes et difficultés et que nous sommes tous obligés de partager.

Le stage permet aussi à chacun d’exprimer son point de vue et pouvoir trouver des explications à la règlementation en vigueur et à son évolution, ou à certaines défaillances humaines à travers des lois physiques et les limites physiologiques de l’être humain. Mais il ne s’agit en aucun cas d’une séance où on vous « apprend le code de la route ».

Qui est concerné ?

Tout le monde est concerné par le risque de perdre des points mais pourtant, tous les stagiaires ne viennent pas pour les mêmes raisons.

  • Les volontaires : Même s’ils se sentent souvent obligés, il s’agit de ceux qui s’inscrivent de leur propre chef à un stage, car il ont perdu des points sur leur permis de conduire.
  • Les stages obligatoires : Cela concerne les conducteurs qui ont un permis probatoire et qui ont perdu plus de 2 points pour une seule infractions. Ils bénéficient d’un délai de 4 mois pour effecteur un stage obligatoire.
  • Les stages « justices » : Cela concerne les conducteurs qui sont envoyés par un organisme juridique (Juge, tribunal, Procureur) et qui doivent suivre un « stage de sensibilisation », soit en alternative à d’autres poursuites judiciaires, soit en guise de peine complémentaire.

Objectifs du stage :

Les stages se déroulent sur deux jours consécutifs et comprennent quatre objectifs généraux :

  • Sensibiliser les stagiaires aux enjeux de la Sécurité Routière.
  • Faire connaître la dimension collective de la Sécurité Routière (partage de la route, conduite apaisée).
  • Susciter l’émergence de nouveaux comportements en sensibilisant les stagiaires sur les thèmes de la vitesse et l’usage de produits psychoactifs.
  • Appréhender la notion de risque grâce à des cas concrets.

Déroulement :

Les deux animateurs : un formateur d’enseignant de la conduite et psychologue spécialisé en sécurité routière. Ils ont pour rôle de privilégier la réflexion chez les stagiaires, par l’organisation de débats ponctués par divers supports. Ils ont suivis une formation commune.

La Première journée : 8h15-12h30  14H00-17h00

08h15 – Accueil des stagiaires et formalités administratives.

08h30 à 17h00 : Prise de contact, présentation du stage et des participants. Découvrir le système et se sentir concerné à travers les données chiffrées et l’accidentologie. Appréhender les limites du fonctionnement humain.

La Deuxième journée : 8h30-12h30  14h00-17h00

08h30 à 17h00 : le stage est orienté vers un des deux grands modules spécifiques possibles en fonction des stagiaires. Le stage s’oriente soit vers une problématique vitesse soit vers une problématique de consommation de produits psychoactifs. Dans un premier temps il s’agit d’identifier les représentations du groupe ainsi que les attentes. Puis d’analyser les différents types d’influences tels que les contextes. Et enfin chacun évalue sa motivation à initier des changements.

Le prix ?

Le coût du stage est de 210 euros TTC
(99 euros TTC pour les 6 premiers inscrits de chaque stage)

Moyens de paiements ?

Attention, la réservation n’est confirmée que si le paiement a été encaissé.

  • Par chèque (à l’ordre de CECA)
  • Par carte bancaire (Uniquement pour les réservations en ligne sur : www.autoecole-ceca.com)
  • En espèces
  • Par virement bancaire (Pensez à imprimer un justificatif de virement il peut vous être demandé.). Merci d’indiquer sur l’ordre de virement votre nom et prénom. Notre RIB est disponible en téléchargement : autoecole-ceca.com/contact.

Un reçu confirmant votre inscription vous sera délivré dès réception des sommes.

Modalités de paiements ?

Le paiement permet de valider définitivement votre inscription au stage.

Cette validation est nécessaire car la réglementation limite le nombre de participants à 20, et nous interdit de maintenir un stage ou le nombre de participants est inférieur à 6.

  • En cas d’annulation ou de report :

De votre part au plus tard 15 jours avant le premier jour du stage auquel vous êtes inscrit, vous pourrez prétendre à un remboursement intégral du coût du stage.

De votre part dans un délai inférieur à 15 jours avant le premier jour du stage auquel vous êtes inscrit, vous pourrez prétendre à aucun remboursement intégral du coût du stage. Sauf cas de force majeure (maladie invalidante, décès) dument justifié. Il en est de même en cas d’absence non justifiée.

De notre part : nous nous engageons à n’annuler des stages qu’en cas de force majeure (imposé par la préfecture pour non respect du nombre minimum de candidat inscrit ou maladie d’un animateur ne pouvant être remplacé malgré nos efforts). Dans ce cas, le stage vous sera remboursé intégralement et une autre date vous sera proposée en remplacement si vous le souhaitez. Nous nous engageons aussi à vous prévenir dans les délais les plus courts possibles (compte tenu de chaque situation).

Réserver un stage